Resident Evil VII Biohazard – Oui, mais…

Testé sur Xbox One, disponible le 24/01/17 sur PS4, Xbox One et PC.

Salut à tous.

J’ai pu découvrir le très attendu Resident Evil un poil avant tout le monde, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y en a, des choses à dire dessus. Tout d’abord, je tiens à vous dire que cet article est garanti sans spoil. Donc vous pouvez le lire en long, en large et en travers, sans risquer de niquer votre expérience de jeu.

C’est d’ailleurs comme ça que j’ai essayé de découvrir ce jeu, annoncé comme le renouveau du jeu d’horreur. J’ai regardé en tout et pour tout 2 trailers, joué deux parties (sur les 3) du teaser/démo Beginning Hour : c’était déjà trop. Beginning Hour, c’était un peu, l’après P.T., la démo du désormais abandonné Silent Hills de Kojima. Cette démo d’un long couloir avait donné des frissons aux plus aguerris d’entre nous, et laissé entrevoir des possibilités de malaises, d’effrois, de peurs encore jamais égalés pour le moment. Désormais mis au placard, le projet ne devrait désormais plus voir le jour, ou tout du moins sous cette forme.

gi_122163_pewdiepie_sexy_face_by_xxxpitxdarkpitxxx-d51gcay.jpg

Quelqu’un devait reprendre le flambeau. Quelqu’un devait devenir le héros du renouveau. Ce quelqu’un devrait apporter la peur dans les cœurs, l’effroi, l’inquiétude, et ce quelqu’un serait :

Capcom_logo.png

A travers Resident Evil, Capcom a su faire peur, et la série, remaniée, pressée comme un citron diront certains, évolua au fil des âges. Le premier Resident Evil, encore flippant aujourd’hui, avec ces angles de caméra au style cinématographique, ses munitions limitées, ses possibilités de saves limitées également, ses monstres bien badant etc… était un must. Mais il est vrai que quand on passe du 1, au 4, puis au 6, on a franchement la gerbe. Attention, je suis un fervent défenseur du 4, qui, pour les ignorants qui ne connaîtraient pas du tout la série des RE, fut un tournant dans la saga. Même le 5, était franchement bon. Mais le 6, en plus d’offrir un collector minable, une histoire franchement mauvaise, des graphismes moyens, et un gameplay brouillon, était une franche déception. Le 7 se devait de redresser la barre. Alors, pari réussi?

L’histoire : 

Vous êtes Ethan Winters. Un jeu gourgandin à la recherche de sa femme Mia disparue depuis 3 ans. Après avoir abandonné les recherches, vous recevez un mail de la charmante Mia vous demandant de venir la rejoindre en Louisiane. Etrange? Nooooooon. Que nenni! En voiture Simone, enfin Ethan, on va chercher la demoiselle. Une fois arrivé, vous faites la rencontre de la charmante famille Baker. Et là commence une course folle pour retrouver Mia, la sauver, et éventuellement s’en sortir ensemble.

resident_evil_7-34
La Famille Baker dégustant un délicieux… euh… Castor?

Les graphismes :

Le jeu se joue à la première personne (on ne vois que le pistolet, la main, et les superbes santiags d’Ethan), et la première chose qui choque : les graphismes. Magnifiquement inégaux. C’est vraiment choquant de voir à quel points certaines choses sont réalisées avec brio, et d’autres sont réalisées de manière tout simplement dégueulasse. Je vous laisse juge.

22-01-2017_19-34-01.png
Disons que c’est pas la folie niveau graphismes.

Il convient d’ajouter une précision tout de même. J’ai pu tester la démo sur PS4 et Xbox One, et il faut avouer que c’était quand même plus joli sur PS4 (même si un bug qui était présent sur la démo était toujours présent dans le jeu final). Après ça ne va changer du tout au tout les graphismes d’une plate-forme à l’autre, mais tout de même, je préfère rester objectif.

23-01-2017_16-57-23.png
Mr Baker s’accorde une réflexion dans les airs.

L’ambiance : 

23-01-2017_16-54-55.png
« Mia? Are you all right? »

Une tension est palpable dès le début de l’aventure et… seulement au début. On saluera les phases de cache-cache qui rajoutent un peu de piment, et qui ne sont pas attendues dans un jeu comme Resident Evil. Le manque de munitions crée également une tension, les bruits, cette impression régulière d’entendre toquer, le plancher qui craque, les corbeaux etc… Mais la Famille Baker surtout, à qui j’accorde le prix spécial « coup de cœur », me met mal à l’aise pendant un long moment du jeu, et je salue la performance. Mais dans l’ensemble, on reste dans les sentiers battus. On sait qu’il faut résoudre les puzzles, s’attendre à trouver un ennemi à tel endroit. Ça en devient presque prévisible. Surtout que les créatures…

23-01-2017_16-57-05.png
« Faut manger des produits frais, monsieur. »

Le Bestiaire : 

Et bien les créatures ne sont pas légions dans leurs variétés. J’en ai compté en tout et pour tout 4. [(Sans compter leurs déclinaisons)(je peux me louper à un ou eux près)]

C’est très pauvre, et assez décevant, mais en même temps, ça reste assez cohérent. Malgré tout, ça ajoute à l’effet de style qui veut que la franchise se renouvelle. Moins de profusions d’ennemis, moins de grandiloquence, moins ce côté « grand méchant d’animé », moins de complots, moins de « grand héros ». Mais le mal qui rôde est déjà suffisant pour créer l’ambiance.

Pour conclure :

Et bien, oui c’est un renouveau, mais pas celui attendu. Resident Evil reste Resident Evil. Certes, on revient dans le genre du survival-horror, mais on ne renouvelle pas le genre. On sent le jeu s’essouffler assez rapidement dans sa dimension horreur pour revenir dans le droit chemin salvateur de l’action. On pourra saluer le retour aux racines avec l’examen des objets, mais le jeu reste tout de même assez linéaire et je doute que la rejouabilité du soft excite les foules. Mais je reste curieux des éventuels DLC d’histoire qui seront ajoutés au fur et à mesure. A voir dans sa Defintiive Edition. Je finirais enfin par une comparaison : Resident Evil VII, c’est un peu l’enfant malade d’Outlast et de P.T.

Au moins la franchise attirera les nouveaux et les anciens joueurs, les fâchés, et les contents de revoir RE, les flippés et les courageux, et ça c’est bien.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Resident Evil VII Biohazard – Oui, mais… »

  1. Salut,
    Je trouve que Resident Evil VII Biohazard est un très bon reboot de la saga. Ce survival horror possède un gameplay dynamique et les personnages m’ont beaucoup plu également. Ce fut intéressant de pouvoir explorer le manoir des Spencer. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s