2015?

2016-new-year-compressor.jpgSalut à tous.

Désolé de ne pas avoir posté récemment, malheureusement avec le boulot de poney que j’ai eu pour décembre, disons qu’il était compliqué de joindre les deux.

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2016, et espérant que vous y trouverez bonheur, santé, joie, sexe, drogue et rock’n’roll.

Je me rappelle de 2015, comme si c’était il y a 18 jours. (BLAGUE LOOOOOUUUUURRRRDE!) Mais qu’est-ce que j’en retiens vraiment de 2015? Au final, je me rappellerais que c’est l’année ou j’ai dépensé le plus de pognon pour ma passion (le jeu vidéo, pour ceux qui n’auraient pas encore compris), l’année ou j’ai découvert aussi que trop bosser peut avoir des conséquences néfastes pour la santé, l’année ou les quelques personnes qui m’entourent sont bien plus présentes pour moi que je ne l’aurais cru. Une année intéressante et surprenante en somme.

J’ai de bons souvenirs de jeux par exemple. Je me suis attaqué à un bien trop court Arkham Knight, à un excellent mais lui aussi trop court Mortal Kombat X. J’ai apprécié le très drôle Sunset Overdrive, qui, quand j’y repense, m’a fait l’effet d’une bombe d’humour (ouais, je me suis bien marré quand même). Je me suis bien éclaté quand même.

J’ai beaucoup bossé aussi, à m’en rendre malade. Je fais un boulot somme toute assez sympa. Mais je m’y suis beaucoup consacré, beaucoup trop sans doute, ou alors je l’ai pris trop à cœur. Et mon corps me l’a montré de la manière la moins soft du monde : l’épilepsie. C’est rigolo à voir il parait, mais moins à vivre. Tu convulses, ton corps utilises beaucoup d’énergie, et laisse moi te dire que niveau Medikit, il en faut quelques un pour se remettre. Ton cerveau est embrumé, tu sais plus vraiment ou tu es, tu te sens perdu et désorienté, tu n’as pas envie de rire. Un peu comme à un spectacle de Gad Elmaleh.

Enfin voilà. Ça permet de réfléchir.

2015 aura été l’année où j’ai décidé de me consacrer à vous. Ne vous méprenez pas sur ce que je vais dire, mais… J’ai envie de vous. Vous n’êtes pas aussi nombreux que ce que je voudrais, et je sais que c’est de ma faute. Il y a un énorme potentiel. J’ai envie de me marrer avec vous, alors on va faire en sorte de se marrer et de se marrer correctement. Okay?

Alors je vous le dit en espérant que 2016 ne m’emportera pas comme Bowie ou Bieber (Quoi? Il est pas mort? Merde!), bon ou René, et bien, 2016 sera notre année.

@ + les poulets!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s